lundi 10 août 2020

Bienvenue au
centre de formation des
apprentis de haute-corse

apprentissage-choix-formation
logo_fse logo-ctc

fleche_bleu_titreVous êtes dans
Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié.
Son objectif est l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes par l’acquisition d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle...) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle.
Le contrat alterne des périodes d’enseignement général, technologique et professionnel en centre de formation, et des périodes de travail en entreprise dans une activité en rapport avec la qualification visée.
Ce contrat donne à l’apprenant un statut de salarié à part entière avec les droits et les obligations qui s’y rapportent (salaire, couverture sociale, congés, retraite...).

Types d’employeurs

Un contrat de professionnalisation peut être conclu avec tout type d'employeur privé, sauf les particuliers employeurs.
Les groupements d'employeurs, les entreprises de travail temporaire et les employeurs saisonniers ne sont pas exclus du dispositif.
Les employeurs publics ne sont pas concernés, c'est-à-dire :

  • l'État,
  • les collectivités territoriales,
  • les établissements publics à caractère administratif (EPA), par exemple hôpitaux ou lycées.


Bénéficiaires

Le contrat de professionnalisation s'adresse :

Statut du salarié

La personne embauchée a un statut de salarié pendant la durée du contrat. Il bénéficie des mêmes droits et devoirs que les autres salariés.

Durée du contrat

 

Le contrat peut être à durée indéterminée ou déterminée de 6 à 12 mois.

La durée du CDD peut toutefois être allongée jusqu'à 36 mois pour :


Si le contrat est en CDI, le contrat comprend une formation (action de professionnalisation) sur une période 6 à 12 mois en début de contrat. Sa durée peut être allongée jusqu’à 24 mois pour :


La prolongation est possible :

  • si la seconde qualification visée est supérieure ou complémentaire à la première,
  • ou si le bénéficiaire n'a pu atteindre la qualification préparée pour cause d'échec à l'examen, maternité ou adoption, maladie, accident du travail, défaillance de l'organisme de formation.


La durée de la formation en organisme est comprise entre 15 et 25 % de la durée du contrat en principe, avec un minimum de 150 heures.
La durée minimale peut dépasser 25% par un accord de branche, et pour certaines catégories d'employés, notamment s'il s'agit d'un bénéficiaire du RSA, de l'ASS ou de l'AAH ou une personne ayant bénéficié d'un CUI
 

Résiliation du contrat de professionnalisation

Le contrat peut prévoir une période d’essai.
Au-delà de la période d’essai, le contrat peut-être rompu sur accord des 2 parties (apprenant et employeur). En cas de désaccord, ils doivent avoir recours à l’Inspection du Travail ou au Conseil des Prud’hommes.

Rémunération de l’apprenant

Elle est fixée en pourcentage du SMIC (Salaire Minimum Inter- professionnel de Croissance). La rémunération varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son niveau de formation initial.

NIVEAU DE FORMATION OU DE QUALIFICATION AVANT LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION
Age Inférieur au bac professionnel Egal ou supérieur au bac professionnel, titre ou diplôme à finalité professionnelle
16 -20 ans Au moins 55% du SMIC Au moins 65% du SMIC
21 - 25 ans Au moins 70% du SMIC Au moins 80% du SMIC
26 ans et + Au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire Au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire

En cas de succession de contrats, la rémunération est au moins égale au minimum légal de la dernière année du précédent contrat.

Une convention collective, un accord de branche sur le contrat de professionnalisation ou le contrat lui-même peuvent bien sûr prévoir une rémunération plus favorable au salarié.

Les avantages en nature peuvent être déduits du salaire à hauteur de 75 % des déductions autorisées pour les autres salariés de l'entreprise. Cependant, le montant de ces déductions ne peut pas excéder les 3/4 de la rémunération mensuelle minimale applicable au titulaire du contrat.
Un taux de déduction des avantages en nature.

Les horaires

La durée du temps de travail comprend le temps de formation.
L’apprenant travaille selon la réglementation en vigueur. L’apprenant mineur doit bénéficier de 2 jours de repos consécutifs. Les heures effectuées au-delà de l’horaire légal sont payées en heures supplémentaires. L’apprenant mineur ne peut effectuer d’heures supplémentaires.

Congés annuels des apprenants

Ils sont identiques à ceux des salariés de l’entreprise. L’apprenant ne bénéficie plus des congés dits scolaires.

Les démarches à accomplir

  • Trouver une entreprise formatrice
  • Retirer un dossier d’inscription au CFA

CFA de la Haute Corse
?Route du Village à Furiani
?Tel : 04 95 59 20 33 ou 04 95 59 20 30 tapez 3 (Mme. Cognetti)

Le contrat de professionnalisation est établi au moyen du formulaire cerfa n°12434*02 :
Le contrat de professionnalisation est signé entre l’employeur et l’apprenant (et ses parents s’il est mineur).
La formation est financée par l’organisme paritaire collecteur agrée (OPCA) dont dépend l’employeur.
Le contrat doit être adressé à l'OPCA compétent dans les 5 jours qui suivent sa signature.
L'organisme dispose de 20 jours pour s'opposer au contrat et l'annuler, s'il estime que celui-ci comprend des dispositions illégales ou non conformes aux conventions collectives.

  • 5 pôles d'expertise, plus de 50 diplômes, renseignez-vous vite et trouvez votre formation. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations - Restaurant d'application : découvrez le menu de la semaine

Rechercher

Nos offres
En contrat d'appentissage
Restaurant d'application
Menu de la semaine
Le CFA en vidéos Revue de presse Offres d’achat
Offres d’emploi

Téléchargements

Calculez votre taxe
d’apprentissage en ligne