mardi 27 juillet 2021

Bienvenue au
centre de formation des
apprentis de haute-corse

apprentissage-choix-formation
logo_fse logo-ctc

fleche_bleu_titreVous êtes dans
La formation continue

Pluridisciplinaire, le CFA de Haute-Corse offre un panel de formations diversifiées dans différents secteurs d’activités et possède des ateliers adaptes aux différentes spécialités.

Les métiers dits « du tertiaire et des soins à la personne » :
-    Coiffure
-    Esthétique
-    Préparateur en pharmacie
-    Commerce, vente
-    Secrétariat, bureautique
-    Comptabilité
-    Diplôme d’état d’ambulancier
-    Auxiliaire ambulancier

Les métiers dits « de bouche » :
-    Cuisine, restauration, service
-    Café, brasserie
-    Pâtisserie, chocolaterie, confiserie, glacerie
-    Boulangerie, viennoiserie
-    Produits carnés

Les métiers du bâtiment et des travaux publics :
-    Construction et maçonnerie
-    Peinture, vitrerie, vêtements
-    Menuiserie, ébénisterie
-    Installations sanitaires et techniques froid et climatisation
-    Installation équipements électriques et électrotechniques
-    Charpente et couverture

Les métiers de l’automobile
-    Techniques de maintenance de véhicules automobiles
-    Carrosserie réparation, peinture carrosserie
-    Electricité automobile

La formation continue est un mode d’apprentissage proposé aux professionnels salariés et aux demandeurs d’emploi en vue d’améliorer leurs compétences ou d’acquérir de nouvelles connaissances professionnelles.

Un processus d'apprentissage tous publics

Les objectifs de la formation professionnelle sont variés. La formation continue peut permettre :

  • De gagner en compétence afin d’évoluer au sein de son entreprise et d’accéder à un poste plus élevé (elle permet de se former en entreprise ou dans un organisme à la place ou en complément d’une VAE).
  • D’apprendre une nouvelle compétence spécifique (c’est souvent le cas quand une entreprise se diversifie ou doit s’aligner sur de nouvelles lois ou normes en vigueur et doit enseigner à ses employés de nouveaux savoirs).
  • De se former afin d’apprendre un nouveau métier pour effectuer une reconversion professionnelle.
  • De se former pendant une période de chômage pour augmenter ses chances de trouver un emploi.
  • De se former dans le cadre d’un plan de sécurisation (pour les salariés licenciés pour motif économique souhaitant retrouver un emploi rapidement et dans de bonnes conditions) ou de retour à l’emploi.

Quels sont les différents types de formations professionnelles ?

Il existe de nombreux types de formations professionnelles. Ils dépendent de l’objectif du demandeur et du domaine de formation souhaité. De nombreux programmes permettent d’apprendre un nouveau métier en préparant divers diplômes. CAP, BEP et BAC pro peuvent être enseignés
La formation continue vise les personnes entrées dans la vie active et ayant quitté la formation initiale. Elle comporte différents modes d’accès qui varient en fonction du statut de chaque candidat et de ses objectifs.

  • La demande de financement d’une formation professionnelle peut se faire à l’initiative du salarié, d’un employeur ou d’un conseiller Pôle emploi. Le prix des formations varie selon la certification visée, le domaine de formation et sa durée. Le coût de la formation continue peut être pris en charge grâce à différents dispositifs :

L’Etat et les partenaires sociaux ont mis en place différents dispositifs, prenant en compte l’ensemble des statuts individuels. Ces dispositifs sont :

  • Le plan de formation : pris à l’initiative de l’employeur, il permet de définir l’ensemble des actions de formation dont peuvent bénéficier les salariés d’une entreprise dans le cadre de leur adaptation aux postes de travail et du développement de leurs compétences professionnelles
  • Le congé de bilan de compétences : il permet au salarié de prendre un congé spécifique en vue d’effectuer un bilan de compétences, tout en bénéficiant du maintien de son salaire
  • Le congé d’enseignement ou de recherche : ce congé est ouvert au salarié souhaitant se livrer à une activité de recherche et d’innovation dans un établissement de recherche ou une entreprise (publique ou privée). Il permet au salarié de dispenser un enseignement technologique ou professionnel au sein d’un organisme

Le CPF – Compte Personnel de Formation

Le compte personnel de formation (ancien Droit Individuel à la Formation ou DIF) permet aux salariés de cotiser un montant de 500 € par an, plafonné à 5 000 € au total pour financer leurs formations. Ils peuvent choisir de l’utiliser quand ils le souhaitent. L’employé devra toutefois justifier d’une activité d’un an au sein d’une même entreprise et être en CDI.
La formation choisie peut s’effectuer en dehors du temps de travail. Dans ce cas, le salarié n’a aucune démarche à effectuer auprès de son employeur, mais n’est pas rémunéré. Il peut faire valider sa demande de formation par un conseiller en évolution professionnelle.
Si le salarié souhaite participer à une formation se déroulant pendant son temps de travail, il doit s'adresser à son employeur et lui demander son autorisation au moins 60 jours calendaires avant le début de la formation, s’il s’agit d’une formation à la durée inférieure à 6 mois.
Si sa durée est supérieure à 6 mois, le salarié doit demander une autorisation au moins 120 jours avant le début de la formation. L’employeur dispose dans tous les cas de 30 jours pour donner sa réponse.
Si la réponse n’est pas apportée dans ce délai, l’employé peut considérer que sa demande de formation est acceptée. Sachez une chose : si vous avez cotisé des heures au DIF, vous devez reporter ces heures avant le 31/12/2020. Passé ce délai, elles seront inutilisables.

Le PTP – Projet de transition Professionnelle

Le projet de transition professionnelle (ancien Congé Individuel de Formation) est un congé permettant aux salariés, qu’ils soient en contrat d’apprentissage, de professionnalisation, en CDD ou en CDI, de bénéficier d’un nombre d’heures annuelles consacrées à la formation.
Ce financement peut être demandé dans le but d’évoluer, de gagner en qualification ou d’effectuer une reconversion professionnelle. Le salarié doit justifier de 24 mois d’ancienneté (continue ou non), dont 12 mois dans la même entreprise, peu importe la nature des contrats successifs.
Pour obtenir ce financement, le salarié doit déposer une demande auprès d’une association Transitions Pro ou de la commission paritaire interprofessionnelle régionale. Il est également dans l’obligation de prévenir son employeur de son absence par écrit 60 jours avant le début de la formation pour une absence inférieure ou égale à 6 mois, et 120 jours avant une absence supérieure à 6 mois.

Lieu de la formation FURIANI

Modalités : Cette formation est accessible

  • En apprentissage
  • En formation continue
  • Par le plan de formation de la structure
  • Par le Congé Individuel de formation (CIF)
  • Par le Compte Personnel de Formation (CPF) - https://www.moncompteformation.gouv.fr/
  • Possibilités de valider un/ ou des blocs de compétences
  • Par le Programme régional de formation professionnelle

Tarifs :
La prise en charge du coût des formations dépend du statut du bénéficiaire. Une étude personnalisée est effectuée lors de la prise de contact avec le CFA de Haute-Corse.
Devis sur demande ou convention de formation.

Contact Service Formation Continue
Madame TURCHINI : 04 95 59 20 33
Madame CORTECCI : 04 95 59 20 39
Courriel : cathy.turchini@cfa2b.fr
 

Mise à jour le 21/06/2021